Actualités régionales

Mont-Saint-Martin : un Belge avoue le meurtre de son ex-compagne

20 novembre 2020 à 08h48 Par Marco
Crédit photo : DR

Son ex-conjoint, a avoué avoir tué la quinquagénaire d'une balle de fusil dans le dos, avant d'enterrer le corps.

Le corps de France Gérard, disparue depuis lundi, a été retrouvé hier matin dans une zone boisée en Belgique.

Son ex-conjoint, un ressortissant belge, avait rapidement été interpellé au cours de la semaine.
Il a avoué avoir tué la quinquagénaire d'une balle de fusil dans le dos, avant d'enterrer le corps.

L'homme, âgé de 68 ans, déjà condamné en 2003 pour des violences sur une ex-compagne, a été présenté à un juge d'instruction saisi pour "enlèvement, séquestration ou détention arbitraire, et assassinat", a précisé le magistrat.
Un mandat de dépôt devait être requis à l'encontre du prévenu, soupçonné de féminicide.

Le suspect plaide aujourd'hui la thèse de l'accident.  
Il racontera, s'être rendu chez la victime à Mont-Saint-Martin, l'avoir attendue dans son garage parce qu'elle n'était pas là, garage où il a trouvé un fusil "chargé et muni d'un silencieux".
Selon ses déclarations, elle s'échappant, lui la poursuivant, "le coup serait parti tout seul après une glissade".

Elle avait confié son inquiétude à son fils

Selon les témoignages de ses proches, dans la matinée, France Gérard, qui s'était rendue chez son fils à Aubange en Belgique à quelques centaines de mètres de Mont-Saint-Martin, craignait pour sa vie : "S'il m'arrive quelque chose, prends soin de Fanny", avait-elle confié au cours d'une conversation.