Actualités régionales

La Moselle et la Meurthe et Moselle, vont-elles rejoindre les départements confinés ?

24 mars 2021 à 09h47 Par Marco
Avec des taux d'incidence et des hospitalisations qui grimpent, les deux départements, pourraient bien rejoindre les 16 autres déjà confinés.

Aujourd'hui, un nouveau conseil de défense sanitaire de réunit.
Le gouvernement va faire le point sur la situation face à l'épidémie et peut alors acter différentes décisions dans le but de limiter la propagation de la Covid 19.

Des leviers d'accélération de la campagne de vaccination pourraient dès lors être étudiés mais pas seulement : face à la hausse du taux d'incidence dans certaines zones du territoire français, de nouvelles restrictions pourraient être instaurées. 

La Moselle et la Meurthe et Moselle pourraient alors s'ajouter à la liste de ceux qui sont actuellement concernés par un confinement hybride.

Le point en Moselle

Cette semaine, la préfecture a annoncé une légère augmentation du taux d’incidence, avec 290 cas pour 100 000 habitants.

Les hôpitaux du département, restent dans une situation toujours tendue avec une occupation hospitalière à 135 % des lits disponibles utilisés contre 130 % la semaine précédente. Près de 600 patients restent hospitalisés pour des cas de Covid-19 dont plus d'une centaine en réanimation. 

Dans le département, les premiers transferts de patients hospitalisés, ont eu lieu vers Strasbourg et Colmar. Aussi 13,5% de la population est vaccinée contre la Covid-19 à l'heure actuelle.

La Meurthe et Moselle serre les dents

Dans le 54, le taux d'incidence est plus important avec 281 cas pour 100 000 habitants, ce qui reste au dessus du seuil d'alerte fixé à 250 cas. Près de 400 personnes sont actuellement hospitalisées à cause de la Covid-19 et plus de 80 sont en réanimation.

A l'échelle du Grand-Est

Avec près 14.000 nouvelles infections la semaine dernière, la Région se rapproche des niveaux enregistrés en novembre. Le variant britannique est devenu majoritaire dans neuf des dix départements de la région et notamment l'Aube ou les chiffres explosent.

A l'heure actuelle, 500 000 personnes ont été vaccinées dans le Grand-Est.