Insolite

Diego prend sa retraite après avoir sauvé son espéce.

16 janvier 2020 à 08h25
Diego, tortue géante des Galápagos prend sa retraite après avoir sauvé son espèce.

Vendredi dernier, des représentants du parc national des îles Galápagos ont annoncé que le programme de reproduction en captivité, lancé il y a maintenant quarante-quatre ans, a été si concluant qu’il peut aujourd’hui être arrêté.
Un franc succès largement dû à Diego une tortue, recrutée pour sa libido exacerbée.

Dans les années 70, dans les Galápagos, il ne restait plus qu’une douzaine de tortues d’Española et pour la plupart des femelles.
Avec une population si petite, certaines d’entre elles, pouvaient passer des décennies sans même rencontrer une autre tortue sur ce territoire composé de 21 iles sur quelque 8.000 km2. L’extinction semblait alors inévitable.

Heureusement en 1976, Diego, fraichement débarqué du zoo de San Diego a intégré un programme de reproduction de captivité.
Ce mâle, très actif sexuellement, a énormément contribué à repeupler l’île.
Dans cette espèce, ce sont les femelles qui ont le dernier mot concernant l'accouplement
Mais Diego a, toutefois, su séduire ses dames et grâce à sa contribution plus de 800 bébés sont nés depuis
L'espèce compte, à ce jour, 2.000 spécimens.

Déjà centenaire, Diego à l’origine de 40 % des naissances durant le programme de reproduction peut enfin retourner à une vie plus paisible.
Il sera relâché avec les autres tortues au milieu de l’île dans plusieurs mois après avoir été placé en quarantaine pour éviter toute importation de graines en provenance de plantes non originaires d’Española.