DE LACHAMBRE À MACHEREN Chronique "Patelins Lorrains"

01 juillet 2017
Par Bernard Becker pour la SHPN

DE LACHAMBRE À MACHEREN

Holbach

 Les origines de l'écart de Holbach (qui fait aujourd'hui partie de la commune de Lachambre) remontent à l'époque gallo-romaine et sont attestées par la présence d'une villa. Au Moyen Âge, le lieu dépendait de la collégiale de Hombourg-Haut. Le chapitre donna le village en bail en 1263 au seigneur de Hingsange, en 1701 à la famille de Séchamp, puis au baron de Henning. En 1743, la Collégiale fut supprimée et tous ses biens et ses rentes furent attribués par l'évêque de Metz au Grand Séminaire de Metz qu'il venait de fonder. Holbach ne fut pas cédé en 1581 au duc de Lorraine, mais resta uni au Temporel de l'Évêché avec lequel il fut réuni à la France en 1648. Holbach forma en 1790 une commune du canton de Saint-Avold, mais fut réuni à Lachambre par décret du 6 mai 1811.

Une chapelle, dédiée à Notre-Dame de la Consolation, anciennement gardée par un frère ermite, était le but d'un pèlerinage assez fréquentée qui finit par être autorisé en 1758. Détruite et reconstruite en 1890, elle fut démolie pendant la seconde guerre mondiale. L'actuelle chapelle a été rebâtie en 1963 sur les plans de l'architecte Haumaret de Forbach.

Lachambre

Du haut de la petite route qui, de Holbach, permet de rejoindre Lachambre, on jouit d'une jolie vue sur ce village fondé en 1586 par le duc Charles III de Lorraine sur un emplacement défriché dans le bois de "La Fresne". On trouve le nom "Cameren" en 1594 puis "Caméra" en 1606 et enfin La Chambre en 1751. En 1729, le village fut donné en fief avec d'autres lieux (entre autres Macheren et Petit-Ebersviller) au baron de Henning. En 1790, il devint commune du canton de Saint-Avold. Le 1er septembre 1939, la population fut évacuée dans le département du Calvados et la Mairie repliée à Cabourg. 24 maisons furent détruites lors des bombardements de 1939 - 1940. Le village fut libéré en même temps que Saint-Avold le 27 novembre 1944.

Petit Ebersviller

Petit-Ébersviller fait partie aujourd'hui de la commune de Macheren. Situé sur une petite colline, le village primitif a su garder son cachet et toutes les constructions qui en font le secteur le plus peuplé de la commune se sont implantées en dehors de ce noyau originel.

La première mention écrite "Ébersweiler" date de 1185. Le nom devient "Ébersviller" en 1221 puis, en 1779, "Ébersviller-la-Petite"afin de différencier la localité de la ville d'Ébersviller près de Bouzonville. La forme actuelle "Petit-Ébersviller" est adoptée en 1869.

En 1486, la moitié du village de Petit-Ébersviller et des biens à Macheren formaient un fief épiscopal, détenu alors par Jean de Wickersheim, dit Sachs.Le fief fut possédé en 1729 par les barons de Henning. Les seigneurs de Varsberg y possédaient une ferme (cour seigneuriale) ; ils en vendirent la moitié en 1679 aux Bénédictines de Saint-Avold qui la cédèrent en 1682 à l'abbaye de Wadgassen pour l'entretien du vicaire résident à Valmont. L'église paroissiale Saint-Étienne fut reconstruite en 1753, à l’emplacement d’un édifice de 1676.

D'abord commune indépendante appartenant au canton de Saint-Avold (1790), Petit-Ébersviller fut réuni en 1811 à Macheren.

Macheren

Le nom a connu plusieurs graphies : Mâchera (1121), Macheren (1165), Machern (1594). Macheren et Petit-Ébersviller formaient une métairie de la seigneurie (avouerie) épiscopale de Hombourg-Saint-Avold qui sera vendue, en 1581 au duc de Lorraine et réunie à la France, en 1766 Le comte de Sarrebruck, comme haut-avoué y avait des biens et des droits (redevances en blé). L'Évêché avait constitué un fief à Macheren, dont fut investi au XIVe siècle Marsilius, châtelain du comte de Sarrebruck. En 1726, le duc de Lorraine céda le village avec le droit de haute justice au baron de Henning.

La "bataille de Macheren", en 1131, dans laquelle le duc de Lorraine aurait vaincu le comte de Bar, l'Évêque de Metz et l'archevêque de Trèves a eu lieu plutôt à Kœnigsmacker ; si ce n'est pas tout simplement une fable !!!

Source : Bernard Becker pour la SHPN